Pachira

Pachira

Question: pachira


à la maison j'ai une pachira malgré la prudence avec l'eau j'ai remarqué que certains troncs dans la partie inférieure sont devenus des ragrinziti et je pense qu'il y a un peu de muffettina en plus ça me pend de façon voyante d'un côté.les feuilles sont belles quelqu'un à peine a changé de couleur est-ce le cas de le rempoter? comment et quand? comment le vase doit-il être?
Merci d'avance.

Réponse: pachira


Chère Valeria,
le pachira est un arbre qui vit dans les zones humides d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud, en particulier au Guatemala et au Brésil; il existe une vingtaine d'espèces, bien que celle qui est généralement vendue dans les pépinières européennes soit pachira aquatica; c'est un vrai arbre, qui dans la nature peut atteindre 15-20 mètres de hauteur, mais s'il est cultivé en pot, même s'il atteint sans problème les deux mètres, il a généralement tendance à ne pas se développer davantage, car la présence du récipient , qui inhibe le développement des racines, a tendance à garder la plante plus petite. Ces plantes, dans la nature, peuvent profiter d'un climat tropical, caractérisé par un climat chaud et humide, plus ou moins tout au long de l'année. Elle est donc cultivée en appartement, même si en hiver elle peut supporter des températures inférieures à 5 ° C, et même de courtes gelées, qui font tomber le feuillage, sans toutefois endommager les branches; ce n'est que dans les régions du sud de l'Italie qu'il est possible de garder une pachira dans le jardin tout au long de l'année, en prenant soin dans tous les cas de la couvrir pendant les mois d'automne et d'hiver, lorsque le thermomètre tombe excessivement. Donc, vous avez raison de faire pousser votre plante dans l'appartement, mais peut-être que l'arrosage a été excessif, comme le montre la présence de moisissure sur le substrat, une indication claire du développement de la pourriture, qui n'a tendance à pousser que lorsque le sol a été laissé longtemps humide , et donc dans un environnement humide et sans oxygène. Pour éviter que la pourriture n'implique également la plante, c'est le cas de la rempoter, en changeant la terre entière, pour éviter que les champignons qu'elle contient ne se déplacent également dans le nouveau pot; si votre pachira est déjà dans un joli grand vase, il ne sera pas nécessaire de le remplacer, il suffit de changer le sol. Ensuite, extrayez la pachira du vase et nettoyez les racines de tout le sol; si vous en trouvez des sombres ou ruinées, coupez-les avec un ciseau bien aiguisé et poussiéreux avec un fongicide à large spectre; rempoter ensuite la plante, en utilisant un bon terreau universel, mélangé avec peu de sable ou de perlite, de manière à augmenter le drainage. À ce stade, après quelques jours, effectuer le premier arrosage, en mélangeant un fongicide systémique avec de l'eau ou un fongicide qui peut pénétrer les tissus de la pachira à travers les racines, afin de prévenir de futures attaques fongiques. N'oubliez pas d'arroser la pachira régulièrement, d'avril à septembre, afin que le sol reste frais et humide, mais pas imbibé d'eau. Pendant les mois d'automne et d'hiver, en revanche, il suffit de mouiller légèrement le sol de façon sporadique, uniquement lorsqu'il est bien séché; il augmente plutôt l'humidité autour de la plante, la vapeur souvent avec de l'eau déminéralisée, même tous les jours.

Vidéo: Conseil jardinage: Pachira aquatica: Entretien et arrosage: plante verte d'intérieur